Qui veut réduire sa consommation d’eau a de nombreuses options dans la vie de tous les jours.

De la coupure de l’eau pour se brosser les dents ou se savonner sous la douche, à l’utilisation de l’eau de pluie pour arroser les plantes, à la douche au lieu du bain. Le remplissage complet de la machine à laver fait également partie du processus, bien que de nombreuses personnes utilisent le même appareil pendant huit à quinze ans en moyenne.

En principe, cette longévité des machines à laver est une chose agréable, mais la consommation d’eau et d’électricité peut souvent être inférieure avec les modèles actuels. Cependant, que faut-il prendre en considération lors de l’achat d’une nouvelle machine et existe-t-il d’autres moyens d’économiser l’eau et peut-être même l’électricité en se lavant?

Les types de machines à laver

Un critère important pour le choix de la machine est de savoir si un chargeur frontal ou un chargeur par le haut est nécessaire. Cela dépend en grande partie de l’espace disponible pour la machine. Alors que les appareils à chargement frontal peuvent être installés dans les kitchenettes avec une option correspondante pour attacher un élément bas, les appareils à chargement par le haut, un peu plus hauts et donc plus étroits, prennent moins de place au sol. Bien que ces derniers présentent l’avantage de charger par le haut et de moins solliciter le dos, et qu’ils conviennent aux petites pièces comme les salles de bain ou les pièces étroites du sous-sol, ils ne peuvent pas être placés sur ou sous un sèche-linge si cela s’avérait nécessaire. Les deux modèles diffèrent également légèrement en termes de prix : les lave-linge à chargement frontal commencent à environ 250 euros – les lave-linge à chargement par le haut commencent à environ 350 euros avec la charge habituelle de cinq kilos. Pour utiliser la machine de la manière la plus efficace possible sur le plan énergétique, il est important d’utiliser un lave-linge adapté à votre situation.

La capacité de charge maximale, la consommation d’eau (chaude) et les températures

La taille du tambour est également un aspect qui joue un rôle important dans la recherche d’appareils adaptés. La vue d’ensemble ci-contre montre les quantités de remplissage normalement requises pour les différentes tailles de ménages. Un tambour trop grand doit être évité, car la plupart des machines utilisent la même quantité d’eau même avec des charges plus petites.

Si vous prenez le temps de peser la quantité de linge par kilo, vous serez souvent surpris – et pourrez ensuite ajuster la quantité de linge par cycle de lavage. Cela est particulièrement utile avant d’acheter, car le besoin réel est souvent sur- ou sous-estimé.

La quantité d’eau pour les fûts d’une capacité allant jusqu’à cinq kilos est en moyenne d’environ 40 à 50 litres par cycle de lavage, tandis que les fûts de huit litres produisent environ 60 litres d’eau. Les modèles dotés d’une fonction d’économie d’énergie – généralement appelée mode éco ou similaire – allongent la durée du cycle de lavage au profit de la consommation d’eau, mais cela se traduit par une augmentation de la consommation d’énergie. Selon le fabricant, le mode d’économie d’énergie peut également avoir pour effet d’abaisser la température de lavage à la place ou en plus, ce qui profite à la consommation d’électricité, qui est plus élevée pendant le processus de chauffage de l’eau. il est toujours préférable d’économiser l’électricité que l’eau.

Grâce aux détergents modernes, les machines peuvent régulièrement fonctionner à basse température, autour de 30 ou 40 degrés Celsius. Selon les experts, il faut les faire fonctionner de temps en temps à 90 degrés et avec un détergent puissant, sinon des germes et des odeurs désagréables peuvent s’accumuler dans le tambour au fil du temps. Laisser le compartiment à détergent ouvert après chaque cycle de lavage est également utile à cet effet, car l’eau restante peut s’évaporer de cette manière.

Consommation d’énergie du lave-linge

Alors que la consommation d’eau est généralement exprimée en litres, l’efficacité énergétique des appareils est indiquée au moyen de l’étiquette UE prescrite. Les classes de A (rendement le plus élevé) à D, ou jusqu’à G selon la catégorie, indiquent la quantité d’électricité consommée par l’appareil par rapport à la norme des appareils comparables. La moyenne des machines actuelles et les valeurs respectives des spécifications de l’UE sont utilisées pour calculer une valeur comparative et l’écart relatif de l’appareil est utilisé pour déterminer la classe d’efficacité.

En France, l’eau est en fait plus que suffisante, puisque seulement 25 % environ des ressources données sont utilisées. Cependant, économiser l’eau pourrait réduire non seulement les coûts, mais aussi la quantité d’énergie nécessaire à l’extraction et à l’approvisionnement. Par conséquent, l’économie d’eau chaude, qui génère une quantité considérable d’électricité.

Augmenter la vitesse d’essorage – réduire la consommation d’électricité

L’aspect des économies d’électricité ne doit pas être négligé lors de l’achat et de l’utilisation de la machine à laver. En plus des programmes de basse température déjà mentionnés, la vitesse d’essorage joue également un rôle : une vitesse d’essorage plus élevée signifie un linge plus sec, bien qu’un peu plus froissé. L’utilisation ultérieure d’un sèche-linge est vite rentabilisée, car la chaleur requise ici nécessite beaucoup plus d’électricité que le cycle d’essorage dans la machine à laver. Lorsque vous achetez un sèche-linge, vous devez donc vous assurer qu’il offre au moins 1 200 à 1 400 tours par minute et, pour protéger les vêtements et les tissus plus délicats, que le nombre de tours peut être réglé sur les 800 à 1 000 tours recommandés.

Bien sûr, on peut ici économiser le plus d’électricité en laissant le linge humide sécher sur la corde à linge. ATTENTION : Si vous séchez le linge dans l’appartement, la pièce doit toujours être suffisamment aérée. Sinon, l’humidité élevée peut entraîner la formation de moisissures sur les murs. Vous trouverez ici des informations sur la ventilation adéquate. Idéalement, vous devriez faire sécher votre linge à l’extérieur sur une corde à linge.

La combinaison d’un lave-linge et d’un sèche-linge est d’ailleurs surtout utile si vous ne produisez que peu de linge régulièrement ou s’il n’y a pas assez de place pour les deux appareils en même temps. La raison en est le faible diamètre du tambour, qui est suffisant pour le lavage mais pas pour le séchage d’un chargement complet. Si aucun tambour à moitié plein ne doit être mis en marche, il est plus probable que deux passages au séchoir soient nécessaires.