L’eau est une denrée vitale qui se fait malheureusement de plus en plus rare. Le développement des activités agricoles, le réchauffement climatique, le gaspillage ou la surexploitation des nappes phréatiques figurent parmi les principaux facteurs qui menacent les ressources hydriques de la planète. Heureusement, il existe de solutions pour faire face à ces problèmes tout en s’inscrivant dans une démarche de développement durable. La récupération et le recyclage de l’eau de pluie en font partie.

Pourquoi recycler l’eau de pluie ?

Économiser l’eau est considéré comme l’un des objectifs essentiels pour rendre la vie humaine et l’environnement dans lequel nous vivons durables dans le temps. La nécessité de préserver les réserves d’eau provient du fait que le gaspillage d’eau, même potable, dans les pays où les ressources sont abondantes atteint des niveaux exagérés. Dans ce sens, des solutions pour le recyclage de l’eau de pluie sont promues, notamment en utilisant un réservoir moderne ou une citerne d’eau souple qui permet son stockage dans des conditions optimales, évitant ainsi sa pollution et ouvrant la voie à sa réutilisation.

Une pratique ancestrale

Le recyclage des eaux pluviales est une pratique ancienne qui remonte à au moins 6000 ans. Les Grecs et les Romains avaient en effet conçu des systèmes de collecte et de distribution de l’eau de pluie, développant des techniques qui inspirent les ingénieurs encore aujourd’hui. Par exemple, les bassins situés au centre de l’atrium des résidences privées des Romains servaient de système de collecte des eaux de pluie qui tombaient des toits et étaient ensuite acheminées vers des citernes souterraines où l’eau était stockée dans des réserves sombres et fraîches protégées de la contamination. Les découvertes archéologiques attestent que diverses civilisations anciennes utilisaient des techniques de récupération de l’eau de pluie.

Les avantages de l’utilisation de l’eau de pluie

L’eau de pluie est exempte de calcaire et de chlore, ce qui la rend utilisable pour l’irrigation. Elle est naturelle en soi puisqu’elle tombe normalement du ciel et arrose les jardins et les potagers. L’eau de pluie est également exempte de détergents et n’est pas incluse dans les eaux usées. Elle tombe en abondance à certaines périodes de l’année et c’est précisément l’excès qui devient une ressource précieuse, notamment pour éviter de gaspiller de l’eau potable ou de l’eau de puits pour irriguer le potager, le jardin et les plantes pendant l’été ou d’autres périodes de faible pluviosité.

Conseils pour récupérer l’eau de pluie

Les systèmes de collecte et de recyclage de l’eau de pluie sont de plus en plus populaires. Plus précisément, il s’agit de systèmes relativement simples, constitués de composants communs, également lorsqu’il s’agit de systèmes de filtrage ou de pompes, et dont les coûts sont relativement contenus. Le bricolage est une option mise en œuvre par de nombreuses personnes et des guides utiles sont disponibles partout pour un système de recyclage de l’eau de pluie facile à réaliser soi-même et qui fonctionne bien.

En ce qui concerne l’usage domestique, il serait préférable de s’adresser à des personnes compétentes dans la construction de systèmes de recyclage des eaux de pluie. Il ne suffit pas de savoir comment travailler avec les filtres et les tuyaux, mais il faut aussi être capable de calculer les débits et les besoins domestiques afin de créer un système de recyclage valable.

Dans le domaine des nouvelles constructions, outre les maisons écologiques dans lesquelles la distribution d’eau potable et d’eau provenant d’autres sources de recyclage est fondamentale, il est également possible de développer des systèmes de recyclage dédiés à l’eau et optimisés dans la gestion de la consommation en vue de réduire le gaspillage d’eau potable.

Ceux qui vont construire une maison neuve sont donc avantagés par la mise en place d’un système performant de collecte et de distribution de l’eau de pluie. Les avantages pour la famille sont vraiment importants. Vous remplacez le gaspillage d’eau potable par de l’eau de pluie à un coût nul, le réseau d’évacuation des eaux usées est moins surchargé en cas de fortes pluies et la dispersion de l’excès d’eau est contrôlée sur place.

Dans un monde idéal, si la collecte des eaux de pluie était partagée par les ménages dans une rue, un quartier, un village ou une ville, le risque hydrogéologique pourrait être considérablement réduit dans les zones les plus menacées.