Depuis quelques années, plusieurs instances scientifiques ont sonné l’alarme sur les dangers des pesticides pour la santé. La plupart des produits agricoles en sont déjà contaminés et présentent un risque réel pour tous les consommateurs. Face à cela, plusieurs pays ont lancé un défi d’offrir à la population des aliments sains. Il faut déterminer la source de contamination des produits agricoles et surtout leurs effets sur la santé. Les fruits et légumes sont les plus touchés par l’exposition aux pesticides. Il est ainsi important de connaitre les techniques pour limiter la consommation de ces produits.

Comment se passe la contamination aux pesticides ?

Les pesticides sont considérés comme des produits cancérigènes et peuvent nuire à votre santé. Il existe de nombreuses façons par lesquelles vous pourrez être en contact avec ce produit souvent utilisé pour l’agriculture. Vous pourrez être exposés aux pesticides avec un contact direct avec votre peau. Cela peut se produire après une manipulation du produit. D’autres sources directes comme les voies respiratoires et orales peuvent aussi vous contaminer. Mais ces expositions sont surtout réservées aux personnes travaillant dans le secteur agricole ou autre domaine similaire.

Les cas les plus dangereux qui touchent les consommateurs sont les voies indirectes. Il s’agit de la contamination aux résidus de pesticides contenus dans les aliments. En effet, les analyses ont montré que près de 60 % des fruits et 40 % des légumes testés contiennent tous des résidus de pesticides. Cela démontre que ces derniers sont présents dans votre quotidien. Cela est très important pour mettre en place des systèmes de contrôle pertinents afin de quantifier exactement le taux de pesticides dans les produits alimentaires.

Faut-il s’inquiéter des produits mis sur le marché ?

Avec la mise en place de l’agriculture intensive, les pesticides se trouvent au centre de tous les débats. Les denrées alimentaires comme les fruits et légumes sont les plus touchés par ce phénomène. La question est de savoir si vous devrez vous inquiéter sur ces produits cancérigènes qui se baladent dans les magasins et peuvent se trouver dans votre cuisine.

La réponse à cette question est simple ; il existe actuellement des normes européennes qui doivent être respectées pour le taux de pesticides dans les produits alimentaires. Il s’agit surtout de limiter la quantité de résidus de pesticides dans les denrées alimentaires. Plusieurs instances scientifiques travaillent pour mettre en place un seuil maximal à respecter concernant la présence des résidus de pesticides dans les fruits et légumes.

D’après les rapports du DGCCRF, une instance de contrôle des résidus de pesticides, les denrées alimentaires françaises respectent le seuil imposé. En effet, le taux de non-conformité est de l’ordre de 2 à 3 % seulement. Mais le problème réside surtout dans le fait que la contamination aux pesticides diffère énormément entre les produits. Certains fruits et légumes sont d’autant plus exposés que d’autres.

Les fruits et légumes les plus sensibles aux pesticides

Il faut savoir que les fruits et légumes n’ont pas tous la même quantité d’expositions aux pesticides. Cela s’explique surtout par le fait que certaines agricultures ont plus besoin des pesticides que d’autres. De ce fait, il ne faut pas mettre dans le même lot tous les produits qui existent. Si certains sont plus exposés, d’autres le sont moins.

Parmi les légumes où vous pourrez trouver plus de résidus, on peut citer la pomme de terre. En fait, pour lutter contre la germination non contrôlée, certains agriculteurs n’hésitent pas à utiliser des fongicides anti-germinatifs à grande quantité. Cela peut laisser des traces au niveau des pommes de terre. La culture de tomates est aussi touchée par l’utilisation des pesticides à grande échelle. Il existe également d’autres cas de contamination surtout pour les plantations souvent attaquées par les insectes et les vers nuisibles à la culture. La pomme en fait partie si bien que ce fruit subit de nombreux tests avant d’être mis sur le marché.

Comment éviter la contamination aux pesticides ?

La contamination aux pesticides est déjà présente dans votre vie quotidienne surtout si vous consommez des denrées alimentaires à base de fruits et légumes. La première chose que vous pourrez faire pour éviter d’avaler des pesticides est de bien laver puis peler les fruits et légumes. En fait, la zone la plus exposée se trouve surtout à la surface des produits. Donc en se débarrassant de l’écorce, vous diminuez le risque de contamination.

Cependant, cette technique est insuffisante surtout si les pesticides se sont pénétrés profondément. Une autre solution s’offre à vous et qui est la plus propre. Il s’agit de consommer des produits certifiés bio. Cela permet d’avoir des fruits et légumes cultivés selon les normes de l’agriculture biologique. Cette solution s’avère la valeur la plus sûre pour éviter de consommer des résidus de pesticides. N’utilisant que des méthodes naturelles et biologiques pour éliminer les insectes et les vers, l’agriculture biologique offre plus de sécurité aux consommateurs.