La recherche d’une énergie propre et renouvelable pour la production d’électricité s’intensifie chaque jour davantage. C’est pourquoi différents pays tels que la France se ruent de plus en plus vers le développement des projets d’installation d’éoliennes qui peuvent être utilisées pour obtenir de l’énergie électrique à partir du vent.

Avant de commencer la mise en place d’une ferme éolienne en France, il sera nécessaire de quantifier les dommages et l’impact que les travaux causent à l’environnement, car les autorités environnementales autonomes et locales sont de plus en plus conscientes de l’effet réel que l’installation d’un parc éolien cause à l’environnement.

Avant le montage des éoliennes, il faudra réaliser les voies d’accès et les intérieurs. Lors de la conception et de la construction de ces routes, il est nécessaire de tenir compte des besoins des transports spéciaux, qui sont responsables de la collecte des éléments des éoliennes.

L’installation de réseaux routiers

La route d’accès sera construite avec des matériaux sélectionnés, avec une couche de 40 centimètres de gravier artificiel et une finition en gravier fin, qui est généralement mise en place une fois que les transports spéciaux sont passés. En général, le véhicule qui conditionne le poids que les routes doivent supporter est la grue à chaîne. La largeur de la route d’accès est fixée par le passage des camions et elle doit avoir entre 5 et 6 mètres utiles dans les sections droites. Les routes intérieures ont généralement une largeur de 10 m pour que la grue à chaîne puisse circuler entre les éoliennes.

Une fois le passage des transports spéciaux terminé, le gravier fin est généralement étendu, et la revégétalisation des pentes est effectuée.

La construction des fondations pour le parc éolien

De toutes les phases de la mise en service de parcs éoliens, la plus critique est sans aucun doute les travaux de construction des fondations. Les fondations d’une éolienne de 2 MW de puissance ont une hauteur d’environ deux mètres, et dans le cas des éoliennes carrées, 15 mètres de chaque côté, bien qu’elles ne doivent pas nécessairement être carrées ou droites.

Le montage des éoliennes

Afin de commencer la collecte des matériaux qui composent l’éolienne en France, la première étape consiste à demander un permis de transport. Les véhicules spéciaux de la société spécialisée dans le transport éolien seront escortés pendant leur trajet en France, et la nécessité d’élargir les fossés, d’enlever les barrières, les panneaux ou autres éléments de la route doit être étudiée en détail. Il est également très important de tenir compte des conditions climatiques lors du transport de l’éolienne, car des difficultés telles qu’une poussière excessive ou des problèmes de glissement peuvent survenir en cas de pluie ou de neige.

Lorsque les éoliennes sont assemblées, le montage commence. Le système de montage d’une éolienne peut varier en fonction de la société de fabrication et de l’emplacement. En général, deux types de grues sont utilisées, la première de 200 tonnes, qui, en plus d’être moins chère, est plus facile à déplacer. Les deux premières sections sont assemblées avec lui. L’autre grue sera de 500 tonnes et servira à l’assemblage des pales et de la nacelle. La gondole est généralement entièrement relevée, bien qu’elle puisse également être relevée de manière modulaire, mais uniquement dans le cas de très grandes éoliennes, généralement supérieures à 4 MW de puissance. Le rotor peut être soulevé du sol et levé en position horizontale, ce qui nécessite l’utilisation de deux grues. Lorsqu’il dépasse une certaine hauteur, il est placé en position d’ancrage. Il peut également être soulevé avec le moyeu fixé à la nacelle, puis les pales sont attachées une par une. Une fois l’éolienne assemblée, les réseaux de câbles électriques et les systèmes hydrauliques seront connectés pour permettre la mise en service du parc.