Le recyclage a connu un succès au niveau de l’environnement qui a fortement besoin d’être préservé. Depuis quelques années, des recherches ont prouvé qu’il est possible de réduire le taux de pollution par l’élevage de poules. Ce dernier qui est devenu de plus en plus populaire que ce soit en ville comme à la campagne. C’est une solution, une option qui permet de limiter le volume de déchets organiques. De nos jours nombreux sont les personnes qui optent pour cette méthode totalement écologique et économique.

Pourquoi opter pour des poules ?

L’utilisation de ces volailles est actuellement très sollicitée en termes d’économie et d’écologie. Les poules sont très pratiques pour recycler les déchets en fientes ou en œuf. Une seule d’entre elles est totalement capable de produire jusqu’à environ 300 œufs par an. Les recherches ont démontré qu’environ 72 kilos d’aliments par habitant sont gaspillé chaque année tandis que ces déchets valent beaucoup d’argent en incinération et en stockage. Pour y remédier, l’élevage des poules est sans doute la meilleure solution contre le gaspillage d’aliments. Ces volailles jouent un rôle majeur en tant que composteur voire même plus économique que les recyclages industriels de déchets. Ces animaux adorent indéniablement les vers, limaces et autres insectes nuisibles d’où le rôle d’insecticide naturel. Elles mangent des insectes qu’ils soient en période de croissance, en stade d’œuf ou encore en stade adulte. Elles sont aussi idéales pour éloigner les petits serpents et leurs œufs ont la faculté de repousser les pucerons et les fourmis. En dehors de leur rôle de recyclage, ces animaux aiment vivre en groupe et se présentent comme étant d’excellents animaux de compagnie.

Mais comment adopter des poules ?

Adopter des poules nécessite de remplir quelques conditions. Un entretien quotidien est nécessaire comme les nourrir, donner de l’eau et de nettoyer le poulailler. Chaque année, il faut la vermifuger pour assurer leur santé. Tout d’abord, il faut avoir un espace suffisant dans un jardin pour pouvoir installer un poulailler. Si la construction et l’installation occupent plus de 5 m² du jardin, une déclaration de travaux doit être fait. S’il est supérieur à 20 m², l’obtention d’un permis de construction est strictement obligatoire. Ensuite, Il est aussi nécessaire de se renseigne auprès de la mairie si l’élevage d’animale basse-cour n’est pas interdit. Une fois toutes ses étapes achevées, il est maintenant temps de bien choisir l’espèce à adopter. Il est fortement conseillé de choisir des poules traditionnelles et anciennes de 2 mois. Ils peuvent être achetés auprès des éleveurs ou encore sur le marché. Enfin, il est à noter que l’espèce choisit doit avoir un regard vif mais aussi d’un plumage bien lisse et sans parasite.

Les poules, une solution idéale pour réduire le taux des déchets

Ce méthode d’élevage est une idée totalement originale pour réduire les déchets. Une solution totalement économique et écologique car le système est de les nourrir avec les résidus d’aliments. Les restes des plats comme les légumes cuits, viandes et poissons ou encore des pommes de terres cuites. Du riz, pâtes, des compléments comme les céréales germées sont tous des déchets qui peuvent être consommés par ces animaux afin de diminuer la quantité de déchets. Ces déchets peuvent être traités mais avec un important somme mais aussi un impact majeur sur l’environnement car le traitement se fait par enfouissement ou par incinération. C’est pourquoi l’adoption des poules est de plus en plus sollicitée pour diminuer le taux de déchets par habitant et par an. En général, 30 % d’une poubelle moyenne d’un foyer sont constituées de déchet organique (herbes, feuilles, épluchures, restes alimentaires). Généralement, l’objectif attendu est : une poule peut manger à l’année 150 kg de déchets alimentaires. Et elle peut aussi pendre en moyenne 200 œufs par an. Bref, la meilleure alimentation pour ces animaux est sans doute celles qu’elles glanent dans la nature.

Quelques conseils pour la construction son poulailler ?

Avant tout, l’espace doit convenir au nombre de volaille à adopter. Voici quelques conseils indispensables pour la construction d’un poulailler : Il doit être au sec, doté d’une large porte pour faciliter le nettoyage et l’entretien quotidien. Une trappe coulissante de fermeture doit être mise en place pour se protéger contre les prédateurs la nuit. Un pondoir de 30 à 35 cm de côté et un perchoir bien à l’ombre sont aussi indispensables. L’installation d’un bac à poussière pour permettre aux poules de se débarrasser des parasites en se frottant dans la poussière. Un mélange de sable, de fluer de soufre, de pyrèthre ou encore de bois de cendre non traité peut faire l’affaire. Un espace en plein air pour le parcours doit être envisagé car ces animaux ont besoin de picorer. Pour se préserver des prédateurs, la hauteur de la clôture doit être au minimum 1,5 m. l’installation d’une plaque métallique démontable pour l’évacuation des fientes est aussi nécessaire.