Débarrassés que nous sommes d’un certain leader qui niait le réchauffement climatique et l’augmentation des gazs à effets de serre du côté des Etas Unis, les accords de Paris retrouvent leurs lettres de noblesse et l’engagement qui est y est prit par les nations retrouve son sens. Mais il ne faut pas croire que la solution doit venir des états ou des grandes multinationales, le changement vient de nous tous en priorité, et c’est cela qui va faire bouger les lignes aux échelons politiques et économiques par la suite. Prenons l’exemple du bio. Il y a encore une dizaine d’année la nourriture bio était décrié par une grande partie de la population. On ne pouvait pas encore parler de mouvement. Petit à petit les consciences se sont éveillées, petit à petit les bienfaits d’une agriculture saine et bonne pour la santé se sont révélées au grand public, versus une agriculture qui n’a pour objectif que de produire toujours plus, plus facilement , et à moindre coûts. Cette modification des désirs des consommateurs a forcé les grandes marques à changer leur fusil d’épaule et à produire de plus en plus de produits bio.

 

Comme indiqué en préambule, il appartient à chacun de changer son monde en mieux, en plus respectueux et plus sain. Voici quelques pistes de réflexion pour le quotidien de chacun.

 

S’orienter vers le Zéro déchets.

 

Les enseignes de « vrac » ou les corners « vrac » dans les supermarchés se multiplient. Une loi récemment votée et bientôt mise en application en France va même obliger les grandes surfaces à en proposer une certaine superficie. Diminuer les emballages, et en particulier les emballages plastiques, va fortement diminuer la pollution des mers et des océans. Nous avons tous en tête les images de ce continent de plastique. Cela ne peut plus durer. Allez dans ces enseignes avec vos bocaux en verre,  et approvisionnez-vous directement dans les corners vrac, il s’agit d’un geste fort pour la préservation de notre environnement.

 

Consommez local.

 

Acheter un avocat du Mexique pour agrémenter sa salade n’a pas de sens. Dans un pays comme la France nous avons la chance d’avoir un savoir faire et une production alimentaire à nulle autre pareil. Il est temps de la favoriser et de l’encourager en allant acheter leurs produits. Préférez les circuits courts, et donc des aliments avec moins d’emprunte carbone. Là encore, en montrant la voie de manière collective, les grandes enseignes vont emboîter le pas.

 

Déplacez-vous à l’électrique.

 

Prenons encore une fois l’exemple de la France. Nous bénéficions d’aides à la transition écologique qu’aucun autre pays au monde ne propose. Les aides pour envoyer à la casse votre vielle automobile thermique au profit d’une voiture électrique, d’une trottinette électrique ou d’un vélo électrique sont incroyablement nombreuses. Elles existent au niveau national, régional et municipal. La pollution va drastiquement diminuer si nous nous y mettons tous. La pollution sonore, un des autres fléaux de notre temps va également baisser rapidement.

 

Donnez une seconde vie aux objets.

 

Le marché de la seconde main, autrement appelé marché de l’occasion a le vent en poupe. Economique, il est également très favorable à l’environnement. Vous évitez ainsi de jeter des produits pour lesquels un simple remplacement de pièce au maximum est nécessaire pour lui éviter de partir à la poubelle et de se retrouver dans une déchetterie. Cela va éviter également de produire à l’infini, des produits qui deviendront en quelques années des déchets non recyclés. Cela est vrai pour les objets du quotidien comme pour les vêtements

 

Soyez citoyen de votre planète, engagés pour l’avenir et propagez l’idée que nous sommes responsables du monde que nous développons, et que nous laisserons aux génération futures.