Après à ses protestations contre la destruction de l’environnement, Greta devient célèbre à travers le monde. Cette jeune militante écologiste conteste l’inaction des chefs d’États et des parlements face à la sévérité du réchauffement climatique. Pour cela, elle mène de nombreuses actions et manifestations contre les autorités publiques. Grâce aux efforts qu’elle a fournis, cette jeune fille suédoise a reçu plusieurs prix.

Greta Thunberg, biographie

Greta Thunberg est une militante pour la lutte contre la dégradation de l’environnement, notamment le réchauffement climatique. De nationalité suédoise, elle est née le 3 janvier 2003 à Stockholm. Greta est la fille de Svante Thunberg, un artiste (acteur de cinéma) et de Malena Ernman, la fameuse chanteuse d’opéra. La militante a une sœur cadette. Notant que les deux filles ont été diagnostiquées autistes. D’après ses déclarations, Greta commence à s’intéresser à la dégradation de l’environnement à l’âge de 9 ans. À 11 ans, la jeune fille plonge dans un état dépressif pendant 8 mois d’affilés. Plusieurs maladies sont diagnostiquées chez la militante, à savoir un trouble obsessionnel compulsif, un syndrome d’Asperger, un mutisme sélectif et un trouble du déficit de l’attention. En 2018, Greta s’en sort gagnante d’un concours d’écriture sur le climat. Quelque temps après, elle fait la connaissance de Bo Thorén, un militant écologiste membre de l’association Fossil Free Dalsland. Celle-ci a été fondée en 2003. Elle a pour enjeu de réclamer la fermeture des industries fossiles dans la province de Dalsland. En août 2018, la biographie de la militante fait son apparition en public. Sa rédaction est assurée par la petite famille, à savoir les parents et les deux filles, après une dépression subie par la jeune militante. Durant cet état dépressif, Greta exprime ses inquiétudes sur l’environnement ainsi que le réchauffement climatique. Plus tard, la jeune fille décide de devenir végane, une décision qui influence sa famille (son père en premier). À 15 ans, la militante n’accepte plus de voyager en avion. Sa famille suit son exemple. En constatant sa faculté de conviction envers ses proches, Greta espère convaincre le reste du monde.

Son parcours face aux méfaits de l’environnement

En 2018, Greta Thunberg se présente devant le parlement suédois pour exprimer son mécontentement envers le non engagement face au dérèglement climatique. La même année, elle mène la grève scolaire pour le climat. Sur son panneau éponyme, la jeune militante expose son idée sur le réchauffement climatique. En décembre 2018, elle donne un discours à Katowice lors de la COP24. Pendant sa prise de parole, Greta exprime sa tristesse envers les autorités publiques et les chefs d’État. D’après elle, ces entités devaient prendre des mesures strictes et efficaces pour pallier au changement climatique. Selon la militante, l’irresponsabilité des autorités est un comportement immature. Elle souligne une nécessité de modification des règles. Après son discours très remarqué, la jeune fille devient populaire dans le monde entier. Elle fait la une des journaux et des autres supports médiatiques. Peu de temps après, le mouvement mené par Greta se répand dans plusieurs pays. La militante s’exprime davantage durant le Forum Économique Mondial, un événement qui s’est déroulé à Davos. Pour atteindre les lieux, la jeune fille voyage en train pendant 32 heures. Lors de sa prise de parole, elle vise les participants en déclarant qu’il est insensé de voir des personnes qui s’affirment se soucier de l’environnement alors qu’elles prennent l’avion pour venir sur place. En mars 2019, Greta mène une grève mondiale à l’encontre du réchauffement climatique. À cette occasion, des milliers de jeunes ont répondu à son appel. Dans 226 villes françaises, on a recensé plus de 189 000 participants. Ces derniers ont décidé d’interrompre l’école afin d’inculper l’inaction des politiciens et des adultes face au dérèglement climatique. À Paris, on dénombre près de 30 000 participants. Le mouvement prend plusieurs formes comme les marches, les ramassages d’ordures et les actions non violentes. Durant la grève, la militante écologiste suédoise marchent dans les rues parisiennes pour accuser les entreprises multinationales et le gouvernement.

Des actions menées en faveur de l’environnement

Toutes les actions menées par Greta Thunberg agissent en faveur de l’environnement. Après cette grève mondiale, la militante écologiste suédoise poursuit sa requête en visitant plusieurs pays. En mars 2019, elle rejoint les jeunes de Berlin pour témoigner de son soutien à la réclamation d’une stratégie climatique ambitieuse. La même année, elle atteint Rome. Pendant cette visite, elle se voit moquée par Matteo Salvani, l’ancien ministre italien. Notant quand même que Greta a bénéficié de l’encouragement du Pape François 2 jours avant cette moquerie. Quelques jours après, la militante se présente devant le parlement britannique. Elle pointe du doigt les parlementaires sur l’incompréhension de la crise climatique. Greta considère son autisme comme un pouvoir. Elle rappelle cette perception à plusieurs reprises. La jeune militante évoque souvent les besoins de changement. D’après elle, chacun doit accepter ses différences. Les publications de Greta obtiennent des milliers d’appréciations sur les réseaux sociaux. Selon l’Agence Science-Presse, les actes de la jeune militante a un double enjeu, à savoir le changement de la politique climatique et la démonstration du potentiel de la singularité neurologique. La jeune fille, étant concentrée sur sa requête en faveur de l’environnement, ne délaisse pourtant pas ses études, même si elle a pris une année sabbatique en 2019 pour assister à de nombreuses conférences internationales. Vu qu’elle voyage beaucoup, Greta suit généralement ses cours à distance. Au milieu de tout cela, la militante obtient de meilleurs résultats. Sa plus mauvaise note est B.

Une célébrité mondiale

Cette jeune militante écologiste devient une célébrité mondiale et reçoit plusieurs récompenses, dont celle du WWF. Elle a également obtenu le prix spécial de la part de la société Telge Energi. Greta a également remporté une bourse d’études. En outre, elle fait partie des adolescentes les plus influents de la planète. En 2019, plusieurs politiciens présentent la militante écologiste suédoise pour le prix Nobel de la paix. La même année, elle devient la représentante de la femme de l’année de son pays. En avril 2019, Greta est récompensée par le prix Liberté. Celui-ci est un mérite de la région Normandie. Il est accessible à tout jeune âgé de 15 à 25 ans invité au vote en ligne. La jeune militante écologiste transmet les 25 000 € du prix à des organismes engagés pour la justice climatique.

Malgré les critiques, le combat continu

Les discours de Greta ont reçu de nombreuses critiques. Malgré cela, la militante continue son combat. Lors de sa prise de parole devant les parlementaires, elle incite les auditeurs à se conscientiser sur la crise climatique. L’adolescente déclare qu’il est temps de passer à l’acte. Pendant le sommet de l’ONU, Greta vise une fois de plus les autorités publiques en présence de 60 chefs d’États. Le discours poignardant de la jeune militante écologiste reçoit alors tant de critiques. Avec d’autres activistes, Greta envisage une poursuite judiciaire contre 5 pays, à savoir le Brésil, la Turquie, la France, l’Allemagne et l’Argentine. Pour entamer cette procédure, Greta et compagnie doivent se pencher sur la convention de l’ONU des droits de l’enfant et cibler des contrées qui se sont engagées au protocole additionnel. Notant que les 5 pays accusés par Greta ont ratifié et signé ce protocole.