Isoler ses combles permet de rendre sa maison plus confortable, moins humide, et d’alléger fortement ses factures énergétiques. Grâce à la prime énergie, et sous certaines conditions, les travaux d’isolation de vos combles peuvent être effectués gratuitement, ou pour un euro symbolique.

Conditions pour profiter d’une isolation gratuite des combles

La rénovation des combles coûte en moyenne 1500 euros, une somme qui peut être rapidement rentabilisée grâces aux économies d’énergie qu’elle permet, mais qui reste dissuasive pour de nombreux foyers français. Toutefois, dans le cadre de la loi de Transition Énergétique pour une Croissance Verte, ces foyers peuvent bénéficier de nombreuses aides financières distribuées par l’État pour la rénovation thermique des habitations. Dans le cas de l’isolation des combles, les travaux peuvent être effectués gratuitement sous certaines conditions. Il faudra que l’habitation concernée soit votre résidence principale, ou alors qu’elle soit louée en tant que telle. Elle devra aussi se trouver dans les zones H1 et H2, soit en France métropolitaine, mais hors des départements du littoral méditerranéen. Ces derniers, comme les départements d’outre-mer, ne bénéficient pas de l’offre de gratuité en raison de leur climat plus doux. Enfin, vous devrez ne pas dépasser un certain plafond de revenus annuels dépendant de votre commune de résidence et de la composition de votre foyer. Ce plafond est d’environ 30 000 euros pour une famille de quatre personnes habitant la région parisienne. Vous pourrez tester facilement votre éligibilité à une isolation gratuite sur des sites de professionnels tels que votredevistravaux.fr.

Isoler des combles perdus

L’isolation des combles perdus est la seule permettant de profiter de travaux gratuits, vous devrez donc vous renseigner sur la nature de vos combles pour savoir à quelles aides vous pouvez prétendre. Des combles sont considérés comme perdus s’ils correspondent à l’un des trois critères suivants : posséder une hauteur moyenne de moins de 180 centimètres, une pente de toit de moins de 30 degrés, ou un agencement des charpentes empêchant l’accès ou l’aménagement des lieux. De tels combles sont donc perdus et susceptibles d’être isolés gratuitement, à condition qu’ils ne possèdent pas déjà une isolation, ou bien que celle-ci soit vieille d’au moins quinze ans.

Isoler des combles aménagés

L’isolation des combles aménagés ne peut pas faire l’objet de travaux de rénovation gratuits. Cependant, il existe d’autres aides financières, partielles mais tout de même conséquentes, qui peuvent grandement faciliter vos projets d’isolation. Vous pourriez, par exemple, contracter un prêt à taux zéro (éco-PTZ) et emprunter jusqu’à 30 000 euros sur 15 ans. Avec un crédit d’impôt, vous pouvez déduire 30 % du coût des travaux de votre déclaration. La TVA de ce coût peut d’ailleurs être diminuée et passer de 10 à 5,5 %. Enfin, la prime énergie et les subventions de l’Agence Nationale pour l’Habitat peuvent couvrir de 30 à 50 % de la facture finale de votre rénovation thermique, et rendre votre habitation bien plus confortable à moindres frais.