C’est un fait reconnu par une immense majorité des scientifiques du monde entier : à ce rythme-là, nous aurons bientôt épuisé toutes les énergies fossiles de la planète. L’échéance se rapproche chaque année un peu plus, et le monde ne semble pas encore préparé à cette irréversible éventualité. Heureusement, certaines entreprises comme Sofath décident de trouver des alternatives par l’innovation.

Combattre l’urgence climatique en trouvant des énergies alternatives

Chaque jour, des États, des entreprises et des scientifiques tentent de trouver un moyen d’éviter la crise énergétique majeure qui guette la population mondiale dans un avenir proche. La solution la plus évidente semble être la transition énergétique, c’est-à-dire un passage global de l’utilisation d’énergies fossiles vers des énergies vertes et renouvelables. Parmi ces énergies, il y a l’énergie solaire, l’électricité, l’éolien, mais aussi la géothermie, qui consiste à exploiter la chaleur contenue dans le sous-sol. Cette énergie a l’avantage d’être présente en grande quantité sur la planète, et sur tous les continents. À l’instar de Sofath, pionnier en la matière, de nombreuses entreprises ont décidé d’investir sur ce mode de production énergétique d’avenir, car renouvelable et abondant.

L’exemple de la géothermie : l’exploitation de la chaleur du sol

Il existe plusieurs façons de se lancer dans une exploitation de la chaleur présente dans le sous-sol de la Terre. Cette chaleur doit être puisée par des capteurs enfoncés dans le sol. Selon la profondeur à laquelle ils ont été enterrés, ils capteront une chaleur de surface, ou bien une chaleur de profondeur. Ces capteurs sont ensuite reliés à un générateur qui produit de la chaleur et la redistribue dans tous les appareils de chauffage de votre maison, comme le radiateur ou le réservoir d’eau chaude sanitaire. Ce procédé d’exploitation de la chaleur permet à une habitation de ne jamais connaître de pénurie énergétique, contrairement à l’énergie solaire ou éolienne, trop dépendante des caprices de la météo pour devenir une source d’énergie principale.

Une technique moderne et renouvelable de plus en plus en vue

Exploiter la chaleur présente sous le sol n’est pas une technique si novatrice. Les Grecs, à l’époque antique, avaient déjà nommé le principe de la géothermie. Ils avaient déjà conscience que la chaleur de la Terre pouvait potentiellement être récupérée et utilisée à des fins personnelles. Mais aujourd’hui, sous l’impulsion de Sofath, entre autres, exploiter la chaleur du sous-sol est une technique qui a particulièrement le vent en poupe. Récemment, la Mairie de Paris a choisi de chauffer certains quartiers de la capitale française en utilisant la chaleur de la Terre. À terme, plusieurs millions de personnes en France pourraient bien être concernées par ce processus fiable, propre et incontournable d’un point de vue écologique.