L’impact environnemental est défini comme toute altération de l’environnement ou de l’un de ses éléments ou conditions, effectuée directement ou indirectement par des activités humaines. Par conséquent, toute modification que nous apportons au terrain pour la construction d’un bâtiment sera considérée comme telle. Si la situation du bâtiment est contextualisée dans un pays particulier comme l’Espagne par exemple, la population a augmenté de 16 millions de personnes au cours des six dernières décennies et cette augmentation démographique s’accompagne automatiquement d’une augmentation de l’impact environnemental, en raison de la nécessité de construire en fonction de la demande croissante. Par conséquent, l’empreinte environnementale des bâtiments est très élevée, puisque toute construction entraîne une consommation d’énergie et de matériaux, une altération visuelle, une modification de l’environnement, etc. Il est donc important de prendre en compte les impacts qui seront générés lors de la réalisation d’un projet impliquant des travaux de construction.

Utilisation du terrain

L’utilisation du terrain est la plus directe de toutes et la plus difficile à réduire, car pour construire un bâtiment, il est nécessaire d’utiliser une surface de terrain. En Espagne, au cours des années 1987-2011, le bâtiment était construit sur autant de terrains que ceux qui ont été utilisés tout au long de son histoire. Ce fait spectaculaire, aidé par le “boom” de la brique au début du 21ème siècle, peut notamment donner une idée de l’impact important sur l’utilisation des terres que ce pays particulier a subi ces derniers temps. L’utilisation des éléments nécessaires à la construction d’un bâtiment implique la modification de l’environnement dont ils sont extraits. Pour donner un contexte à ce que cela signifie, il est estimé que la quantité de matériau nécessaire pour fabriquer un mètre carré de logement est d’environ deux tonnes. C’est pourquoi il est important de contrôler leur extraction, afin de ne pas générer un impact environnemental irréparable sur la biodiversité des carrières.

Consommation d’énergie pendant la durée de vie utile

Lors des phases de construction, de vie utile et de démolition d’un bâtiment, une grande quantité d’énergie est consommée, ce qui engendre de graves répercussions sur l’environnement. Cela est dû entre autres aux procédures d’extraction, de transport et de pose des matériaux, dans lesquelles beaucoup de machines sont utilisées. L’énergie consommée par le secteur de la construction, directement (utilisation de la maison) et indirectement (travail), se situe en théories entre 30 et 40 % en Espagne. En conséquence, de nombreuses émissions de gaz contaminants sont générées dans l’air, ce qui impact directement et indirectement l’environnement. Il faut toutefois souligner que l’analyse de l’impact d’un chantier est une opération relativement longue et devra donc être anticipée et mise en œuvre assez tôt dans un projet de construction.

La production de déchets de construction

Dernier point, mais non des moindres, il y a la production de déchets. Tous les processus réalisés sur un chantier de construction génèrent des déchets, qu’ils soient solides ou liquides, qui ne peuvent être déversés nulle part. Il est donc nécessaire de les contrôler, les surveiller et de les traiter comme indiqué par la réglementation. Par ailleurs, les déchets générés dans le secteur équivalent à la production d’une tonne par habitant et par an en Espagne. Actuellement, des règles strictes sont suivies concernant leur traitement et leur élimination, tandis que l’on s’efforce de les réutiliser autant que possible.

Vers une construction plus durable

Compte tenu des impacts environnementaux causés par la construction d’un bâtiment, des mesures ont été prises pour réduire l’empreinte laissée sur l’environnement. L’introduction de l’architecture durable est de plus en plus présente dans toutes les phases par lesquelles passe un bâtiment et reste présente dès la conception, le chantier et l’entrée en service du bâtiment. En outre, l’introduction de nouvelles techniques et technologies dans les processus de construction aidera à suivre la voie du respect de l’environnement.