Les outils manuels avec lesquels nos ancêtres labouraient la terre, désherbaient, fertilisaient, récoltaient ou semaient les cultures semblent être en voie d’extinction. La réalité est que le travail agricole est de plus en plus étroitement lié aux machines agricoles modernes et aux nouvelles méthodes de production. Bien qu’outils anciens et récents se remplacent généralement les uns les autres, la décision doit être prise en tenant compte des investissements que les machines contemporaines nécessitent par rapport aux outils traditionnels, ainsi que de la productivité qu’elles offrent et de leur capacité à respecter les principes de l’agriculture durable. Alors entre ancien et nouveau, quel type de matériel choisir ?

Agriculture durable et matériel agricole moderne font bon ménage

Il est courant que lorsque l’on pense au matériel agricole, la première chose qui nous vient à l’esprit soit des tracteurs puissants ou des moissonneuses géantes. Bien que gourmands en énergie, ces engins contemporains ne s’opposent pas aux principes de l’agriculture durable puisqu’ils n’abîment pas les sols et obéissent à des normes environnementales strictes. Quels sont les principaux éléments du machinisme agricole moderne ?

Le tracteur, un outil de base pour tous les agriculteurs

C’est la machine la plus utilisée et la plus polyvalente dans le domaine de l’agriculture. Sa puissance et sa taille lui permettent de travailler sur des terrains accidentés, en traînant ou en remorquant les outils agricoles.

La moissonneuse, la machine agricole la plus efficace

Avec cette machine, l’utilisation de la main d’œuvre et les coûts de production ont été réduits grâce à sa capacité de travail et à la précision de la récolte. Les moissonneuses sont une garantie d’efficacité pour l’agriculteur puisqu’elles effectuent simultanément le fauchage, le battage, la séparation et le nettoyage du grain.

Motoculteur, pour bien préparer la terre

C’est un équipement conçu pour faire des sillons et niveler le sol grâce aux lames qu’il possède. Il existe plusieurs modèles selon le besoin : décharge, disque, surface ou sous-sol.

Pulvérisateur, un outil nécessaire pour la fumigation

Le pulvérisateur est un élément important pour développer une agriculture durable. Il est utilisé pour la fumigation et se compose d’un réservoir de liquide, d’une pompe à pression et d’une buse, principalement.

Épandeur d’engrais

Comme son nom l’indique, l’épandeur est un matériel agricole qui sert à ajouter le fumier ou l’engrais au sol. Ses principales parties sont la trémie (le réservoir où l’engrais est chargé), le tube de descente et le distributeur.

Les outils agricoles traditionnels au service de l’agriculture durable

Les outils agricoles anciens tels que la pelle, le désherbeur, la machette ou le râteau ne se contentent pas de rester dans l’inventaire de l’agriculture moderne. Plusieurs d’entre eux font leur retour grâce à leur capacité à aider aux travaux agricoles sans produire de déchets, s’inscrivant ainsi dans une démarche d’agriculture durable. Quels sont les principaux outils agricoles traditionnels ?

Pelle pour labourer le sol

Cet élément, en tôle résistante et tranchante, est l’allié traditionnel des agriculteurs pour labourer ou enlever le sol. Il est très polyvalent et peut vous sortir du pétrin à tout moment, sans qu’il soit nécessaire d’utiliser des machines lourdes.

Pic pour préparer le sol aux semailles

Plus aiguisé et plus pointu qu’une pelle, cet outil est idéal pour creuser dans un sol dur, enlever des roches, creuser des tranchées ou préparer des trous dans le sol pour la plantation.

Détachant de sol

Il a une extrémité en forme de pelle et un bord tranchant, idéal pour enlever la terre. Cet outil ancien a évolué vers des matériaux tels que l’acier inoxydable pour prévenir la corrosion et des conceptions plus efficaces pour une préparation optimale du sol.

La machette, outil de base pour l’agriculteur

Il est difficile d’oublier cet outil, composé d’un manche et d’une longue lame d’acier tranchante. Son aspect pratique, qui permet de le transporter partout, le rend presque irremplaçable et en fait un outil de poche pour l’agriculteur lorsqu’il tond l’herbe, coupe ou taille des plantes ou se fraye un chemin dans les sous-bois.

Le râteau polyvalent

Bien qu’il existe plusieurs types de râteaux, la principale fonction de cette barre dentée est d’ameublir et de niveler le sol. Également utilisé pour ramasser des feuilles, de l’herbe ou du foin, le râteau traditionnel a évolué, passant d’une utilisation manuelle ou tirée par des bêtes à une utilisation sur des tracteurs.