Les chaudières gaz classiques font partie des systèmes de chauffage les plus utilisés par les ménages français. Elles présentent l’avantage d’être simples d’utilisation et rentables. Pourtant, les chaudières gaz à condensation sont encore plus performantes. Cette nouvelle génération de chaudière est dotée de nombreux atouts, tant sur le plan économique qu’écologique.

Un principe de fonctionnement facile et rapide à comprendre

Les chaudières à condensation fonctionnent sur le même principe que les chaudières traditionnelles. En plus, elles permettent d’exploiter toute l’énergie dégagée au cours de la combustion du gaz. L’eau qui circule dans le réseau de plomberie est chauffée à l’aide d’un brûleur alimenté en gaz. À son tour, celle-ci va alimenter le système de chauffage central de la maison, ainsi que le réseau d’eau sanitaire pour la salle de bain et la cuisine.

À la différence des chaudières standards, les chaudières gaz à condensation comme la chaudière à condensation De Dietrich récupèrent les vapeurs produites par les fumées de combustion du gaz et l’eau chauffée au lieu de les évacuer directement par une ventouse ou une cheminée. En moyenne, ces vapeurs atteignent une température de 200 °C. Aussi, avant d’être évacuées, elles passent par un second échangeur de chaleur afin de chauffer l’eau de retour du circuit de chauffage.

Les nombreux avantages à utiliser une chaudière gaz à condensation

Le principal avantage de l’utilisation d’une chaudière à condensation est sa capacité à optimiser la consommation de gaz. La récupération de l’énergie dégagée par les fumées de combustion du gaz offre à l’équipement la possibilité d’utiliser moins de combustible pour fonctionner et atteindre la même température de chauffe qu’une chaudière gaz classique. L’économie réalisée peut s’élever jusqu’à 35 %, un gain énergétique non négligeable pour les consommateurs.

Cette réduction de la consommation de gaz rend également la chaudière à condensation beaucoup plus respectueuse de l’environnement comparée à une chaudière gaz traditionnelle. Pour cause, elle émet moins de gaz carbonique (CO2) et d’oxyde d’azote dans l’atmosphère. Par ailleurs, pendant la combustion du gaz, la formation de suie et autres particules est limitée grâce à la technologie de la condensation. Enfin, la température des fumées produites par une chaudière gaz à condensation ne dépasse pas les 50 °C.

Les moyens pour optimiser le rendement d’une chaudière gaz à condensation

Que vous optiez pour une chaudière gaz à condensation murale ou au sol, votre équipement peut être raccordé à n’importe quelles installations de chauffage à eau chaude. La première permet de libérer de l’espace au sol, tandis que la seconde convient si votre habitat dispose d’un sous-sol ou d’un garage. Afin d’optimiser son rendement, vérifiez au préalable que le matériau du conduit de fumée est compatible avec l’acidité des condensats évacués.

Si vous choisissez une chaudière à condensation De Dietrich, il est préconisé de ne pas la brancher à des radiateurs haute température, sauf s’ils peuvent fonctionner en mode chaleur douce. En effet, sa performance est maximale avec des appareils de chauffage à basse température (entre 45 et 55 °C). Plus l’eau de retour est de faible température, plus votre chaudière gaz à condensation fonctionne de façon optimale.